Vincent
Fortin

E(p)
Fortin_Vincent.jpg
Relation au paysage
Architecture sociale
Réconciliation

 

__épigraphe

 

Pourtant appréhendé pour sa valeur plastique, le paysage véhicule le produit complexe de la coévolution qui existe entre l’humain et le territoire naturel. Les phases de mutation subséquentes qu’a vécues la campagne québécoise, accélérées par l’industrialisation, ont eu des répurcussions directes sur le paysage, dit rural. Devenues difficiles les exploitations agricole à l’échelle humaine, plusieurs villages subissent des pertes démographiques angoissantes depuis les 40 dernières années, dont Petit-Saguenay. C’est en cherchant à retisser les liens qui enracinaient autrefois l’homme à son territoire que cet essai(projet) prend son sens.

 

Au coeur d’un nouveau réseau d’espaces publiques vibrants, ce pont couvert devient un catalyseur social en favorisant les échanges et la mise en valeur des produits artisanaux locaux en plus de connecter les 20 nouveaux ménages de l’écoquartier au coeur du village. C’est cette reconnexion humaine qui est le carburant de la revitalisation et du développement soutenable du village de Petit-Saguenay.

FORTIN_Vincent_planche-min.jpg