Laurence
Audet

E(p)
Audet_Laurence.jpg
Architecture sociale
Architecture en ville et urbanité
Habitat

 

Ce projet propose de revoir le système actuel de prise en charge des aînés au Québec. Dans cette vision à long terme, les CHSLD et les RPA sont remplacés par un nouveau modèle ; les pôles communautaires. Cette hypothèse s’accompagne alors d’une approche urbaine visant à remplacer la distribution isolée des établissements pour aînés sur le territoire par une logique de réseau. Prenant place dans le quartier Limoilou à Québec, le projet constitue un exemple de pôle communautaire de ce réseau. Il vise à mieux intégrer et accompagner les personnes âgées face aux défis qu’engendre le vieillissement.

 

En plus de participer au maintien des aînés dans leur communauté via des soins à domicile ainsi que de l’hébergement, le pôle comporte une vocation communautaire visant à générer une mixité au sein du bâtiment et de l’îlot. Le programme est donc orienté pour s’adapter aux besoins de la communauté de façon à favoriser les échanges entre les différents usagers.

 

Le pôle est également l’opportunité de tester l’hypothèse selon laquelle l’environnement dans lequel évolue l’aîné devient une « prothèse » qui vise à l’accompagner dans la perte de ses capacités. Les choix de design sont donc orientés en croisant les différentes échelles abordées dans le projet ainsi que les différents rôles prothétiques de celui-ci ; physique, cognitif, social et identitaire.

AUDET_Laurence_planche.jpg