Coralee
Tremblay

E(p)
Tremblay_Coralee.jpg
Architecture en ville et urbanité
Patrimoine / Intervention sur l'existant
Architecture sensorielle / Phénoménologie

 

L’appréhension du voyage est à la fois libératrice et excitante par les expériences qui en découlent. La notion de l’inconnu, de l’aventure et du lointain nous interpelle instantanément. L’étape de transition dans l’action de voyager engendre la notion « d’attente » mettant de l’avant la distance et la temporalité qui sont souvent synonymes de fébrilité.

 

L’essai (projet) soulève une problématique dans le parcours entre notre chez-soi et notre départ en avion qui se fait majoritairement dans le gigantisme de l’aéroport – générateur de stress et d’angoisse. Dû aux retards fréquents, l’appropriation des zones d’attentes devient vite dysfonctionnelle. Des inconnus se voient forcés de cohabiter et faire à la vue de tous ce qui habituellement relève de l’intime.

 

L’agrandissement se suspend au-dessus de l’Aéroport international Pearson de Toronto. Se greffant au parcours existant, il ne remet pas en cause les principes fondamentaux de ce lieu, mais explore plutôt des solutions pour l’habiter différemment par une boucle végétalisée. Au lieu de s’attarder à remettre en question la fonctionnalité et l’ambiance. Le projet tente préférablement d’améliorer l’expérience d’avant voyage, de l’humaniser et de la rendre plus désirable en proposant des échappatoires.

TREMBLAY_Coralee_planche.jpg