Audrey-Ann
Mammen

E(p)
Mammen_Audrey-Ann.jpg
Architecture sociale
Architecture sensorielle / Phénoménologie

La problématique au fondement de l’essai(projet) concerne la vulnérabilité et la détresse psychologiques chez les étudiants universitaires. Le projet se veut une exploration sur le potentiel de mieux-être et de guérison de la communauté de l’Université Laval par l’architecture. Le diagnostic du campus a soulevé certains enjeux, dont la centralisation des services aux étudiants, l’intériorisation des activités, l’appropriation souterraine, etc. Ainsi, le projet a été élaboré afin de favoriser à la fois le mieux-être des usagers (de l’humain) et celui du campus (des espaces bâtis et vacants).

 

Le projet devient donc une hypothèse pour stimuler une vie universitaire équilibrée en dépolarisant les services aux étudiants et en augmentant la mixité fonctionnelle. En s’intégrant au site telle une topographie, l’intervention architecturale devient un prolongement organique du grand axe par sa toiture verte ondulée vallonnée et habitable. Sous ces ondulations, les espaces de vie étudiante et de services s’enfouissent et connectent le réseau souterrain à la surface.

MAMMEN_Audrey Ann_planche.jpg