Arianne
Côté

PFE
Côté_Arianne.jpg
Architecture sociale
Habitat

 

ihumamnik « j’ai agi selon ma propre volonté,

de façon autonome »

 

Ce projet d’architecture porte sur la dualité entre le logement social au Nunavik et l’autonomie inuit. L’absence de prise de décision locale accentue l’aspect institutionnel de l’habitat nordique créant un écart entre les maisons et la culture, les valeurs et les aspirations des communautés. En donnant aux Inuit le choix de l’emplacement, de la forme et du mode de gestion de leur logement, on suppose qu’ils auront une meilleure chance de développer une architecture adaptée aux particularités du contexte. L’espoir est de démontrer qu’une prise de décision locale accrue peut avoir, à long terme, des impacts positifs autant pour les gouvernements que pour la qualité de vie des gens du Nord. En ce sens, l’objectif du projet est de développer un modèle de logement social qui supporte le désir et la valeur d’autonomie des Inuit Kangiqsualujjuaq. La réponse s’organise autour d’une stratégie à trois échelles : le territoire, l’organisation spatiale et la construction. Le processus développé offre différentes façons de rendre le logement social au Nunavik plus solidaire, culturellement adapté et flexible.

CÔTÉ_Arianne_planche.jpg